Une vie digne et des soins de qualité pour nos ainés et les personnes en situation de handicap

Aujourd’hui dans notre pays, la prise en charge des personnes âgées est non seulement insuffisante mais aussi inadaptée.

Les questions de prévention, du ralentissement de perte d’autonomie, des soins continus sont primordiales, tout comme celles relatives à l’organisation de l’accompagnement et de la prise en charge en termes d’aides ou de soins.

Outre le fait que nous devons garantir un pouvoir d’achat décent à nos aînés, – et une pension minimum net de 1500€ – nous devons aussi travailler à prévenir et mieux prendre en charge les maladies chroniques, retarder la dépendance  et assurer une offre d’accueil suffisante, diversifiée et financièrement accessible pour répondre aux besoins tout au long du parcours de vie.

La garantie de la transparence des prix pour les maisons de repos, maisons de repos et de soins et les centre de soins de jour est, à cet égard, indispensable.

Je signe
Je partage :

Une vie digne et des soins de qualité pour nos ainés et les personnes en situation de handicap

Aujourd’hui dans notre pays, la prise en charge des personnes âgées est non seulement insuffisante mais aussi inadaptée.

Les questions de prévention, du ralentissement de perte d’autonomie, des soins continus sont primordiales, tout comme celles relatives à l’organisation de l’accompagnement et de la prise en charge en termes d’aides ou de soins.

Outre le fait que nous devons garantir un pouvoir d’achat décent à nos aînés, – et une pension minimum net de 1500€ – nous devons aussi travailler à prévenir et mieux prendre en charge les maladies chroniques, retarder la dépendance  et assurer une offre d’accueil suffisante, diversifiée et financièrement accessible pour répondre aux besoins tout au long du parcours de vie.

La garantie de la transparence des prix pour les maisons de repos, maisons de repos et de soins et les centre de soins de jour est, à cet égard, indispensable.

Je signe
Je partage :

959€ par mois. C’est le montant de l’allocation de remplacement de revenus perçue par une personne en situation de handicap (PSH) isolée. Un montant 20% inférieur au seuil de pauvreté, qui doit pourtant lui permettre de se loger, se soigner, se nourrir, se déplacer…

Malgré les demandes incessantes, nous ne disposons pas d’autres statistiques fiables et exploitables qui soient représentatives des PSH. Cette réalité est liée à la structure complexe de notre pays et elle questionne également sur l’intérêt du politique face à la condition des personnes en situations de handicap.

La crise COVID que nous traversons a également eu un impact considérable sur la vie des PSH, qui se sont senties isolées, et ont eu le sentiment d’être invisibilisées.

Face à ces constats il est nécessaire que nos dirigeants prennent en compte une réalité qui semble leur échapper. Le champ des problématiques est vaste mais rejoint un besoin central : un accès aux soins de santé accessibles -financièrement et physiquement- de qualité et pouvoir mener une vie dignement !

Nous sommes déjà 24406 sur 25.000 à vouloir interpeller le monde politique.
Rejoignez-nous !

ss

    J'accepte que mes données soient conservées et utilisées par Solidaris dans le cadre de la pétition "Restons Solidaires" conformément à notre :

    Politique d'utilisation des données et à nos conditions d'utilisation.

    Je souhaite m'inscrire à la Newsletter

    Je partage #RestonsSolidaires

    Nous sommes déjà 24406 sur 25.000 à vouloir interpeller le monde politique.
    Rejoignez-nous !

    ss

      J'accepte que mes données soient conservées et utilisées par Solidaris dans le cadre de la pétition "Restons Solidaires" conformément à notre :

      Politique d'utilisation des données et à nos conditions d'utilisation.

      Je souhaite m'inscrire à la Newsletter

      Je partage #RestonsSolidaires

      Les autresmesures

      Le remboursement total des consultations chez le médecin

      Parce qu’aujourd’hui, 4 personnes sur 10 doivent encore renoncer à un soin de santé pour des raisons financières

      En savoir plus
      Des médicaments moins chers

      Parce qu’aujourd’hui, les nouveaux médicaments proposés sur le marché, sont jusqu’à 10 fois plus chers que les anciens

      En savoir plus
      Une meilleure prise en compte de l’épuisement mental et moral

      Parce qu’aujourd’hui, 1 belge sur 5 n’a pas accès à des soins de santé mentale, faute d’argent.

      En savoir plus
      Une vraie reconnaissance de l'ensemble du personnel soignant

      Parce qu’aujourd’hui, le salaire moyen d’un·e aide-soignant·e est 30% inférieur au salaire moyen belge, pour un métier pourtant considéré comme essentiel.

      En savoir plus
      Des indemnités liées aux incapacités de travail qui protègent de la pauvreté

      Parce qu’aujourd’hui, les malades de longue durée voient leurs factures de soins de santé multipliées par 4, et leurs revenus diminuer de 40%

      En savoir plus

      Vous souhaitez rester au courant ?

      Nous vous tenons au courant des étapes de la pétition

        J'accepte que mes données soient conservées et utilisées par Solidaris pour répondre à ma demande de contact